mardi 27 mai 2014

La nuit leur appartient, tome 1 : Les rêves n'ont jamais été aussi brûlants



Livre lu dans le cadre d’un service presse avec les éditions Michel Lafon.

Résumé :
Ils ne peuvent se rencontrer que dans le monde évanescent des rêves. Pourtant, Lyssa Bates n’a jamais été aussi amoureuse. Et si elle sait parfaitement que cet homme aux yeux d’un bleu magnifique n’est qu’un fantasme, elle n’arrive pas à l’oublier… Jusqu’au jour où il se présente sur le pas de sa porte. Bien qu’elle brûle de lui appartenir, céder à cette tentation pourrait lui être fatal. Car Aidan Cross n’est pas un homme comme les autres, et la passion qui les consume corps et âme est non seulement impossible… mais interdite.

Première phrase :
« La femme à laquelle Aidan Cross faisait l’amour était au bord de l’orgasme. »

Nombre de pages :
Michel Lafon : 329 pages.

Auteure :

Mon avis :
Pourquoi ce livre ?
Ce livre me faisait de l’œil depuis sa sortie mais sans jamais que je passe le cap de l’achat. Un grand merci aux éditions Michel Lafon et à Camille qui m’ont fait confiance et m’ont permis de le découvrir.
L’histoire.
J’étais principalement attirée par l’histoire que promettait le résumé. L’homme de nos rêves les plus érotiques qui vient sonner à notre porte. Ca fait rêver, non ? Ce qui m’intéressait en plus, c’était toute la mythologie que l’auteure allait créer autour de cet homme.
J’ai été conquise par la première partie mais le côté mythologie m’a vraiment laissé sur ma faim. Elle est abordée au début du livre puis à la fin mais tout reste assez brouillon. Certes, c’est un premier tome mais quand même…
Entre ces deux parties, c’est du sexe encore et toujours ce qui est vraiment dommage. Les deux personnages tombent follement amoureux mais il n’est question que de sexe… Et puis côté réalisme, pardon mais bon c’est un peu limite. Je n’ai pas pour habitude de vous mettre des extraits mais là quand même :
« Tu sais, quand j’ai ouvert la porte de la salle d’examen et que je l’ai vu là, sur le seuil, mes orteils se sont crispés. Or les seuls fois où mes orteils se crispent, c’est quand j’ai un orgasme. »
Vous imaginez avoir un orgasme juste envoyant l’homme de votre vie…
Les personnages.
Lyssa Bates est une jeune femme qui a réussi professionnellement mais qui vit dans un désert sentimental. De plus, elle a des gros problèmes de sommeil : peu importe le temps qu’elle dort, elle est toujours très fatiguée jusqu’au jour où elle va rêver d’un homme… On ne sait que ça sur cette jeune femme. Ah non, nous savons aussi qu’elle a de petites mains et une chatte très étroite… Désolée mais c’est vraiment peu pour s’intéresser et s’attacher à un personnage.
Aidan Cross (déjà, avec un nom comme ça, je me suis attendue à croiser Gideon Cross à un moment mais non c’est vraiment une histoire différente) est un Gardien d’Elite, il protège les humaines des cauchemars en prenant la forme de n’importe quel fantasme et donnant du plaisir à ces femmes pendant leur sommeil. Tout comme Lyssa, nous savons très peu de choses sur lui : il est beau à se damner, il a de grandes mains rugueuses et un membre d’une taille très importante (va-t-il rentrer ?) et sa voix est sensuel, chaude… Sinon et bien, il faut peut-être attendre le second tome pour en savoir plus sur lui.
Le style de l’auteure :
La plume de Sylvia Day est magique. Les pages tournent toutes seules, ce livre se dévore très rapidement (deux après-midi pour moi). Les scènes de sexe sont plutôt variés, le langage un peu cru mais pas choquant.
En bref.
Je m’attendais à autre chose, des personnages plus travaillés, un univers plus expliqué mais j’ai tout de même passé un moment agréable de lecture. Je lirais certainement le second tome afin de voir ce que ça va donner. 

D'autres avis :



  Vous l’avez lu ?
Vous en avez pensé quoi ?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire