jeudi 19 juin 2014

Alpha et Oméga, tome 2 : Terrain de chasse



Livre lu dans le cadre du challenge sagas en folies. 
Livre lu dans le cadre du challenge un an/un genre.

Résumé :
Anna et Charles assistent à un conseil sur la proposition controversée de Bran : révéler l’existence des garous. Mais l’alpha le plus redouté d’Europe, la Bête du Gévaudan, est contre ce projet… et il n’est pas le seul. Les vampires, eux non plus, ne considèrent pas ce coming out d’un très bon œil. Et lorsqu’ils attaquent Anna, Charles entre dans une rage folle. Anna et lui doivent alors découvrir au plus vite qui se cache derrière tout ça… avant de perdre tous ceux qu’ils aiment.

Première phrase :
« Elle l’observait depuis la cachette qu’elle s’était choisie, comme elle l’avait déjà fait à deux reprises. »

Nombre de pages :
Milady : 346 pages. 

Auteure :

Mon avis :
Pourquoi ce livre ?
Ceux qui me suivent connaissent ma difficulté à poursuivre les sagas entamées. Pas par manque d’envie mais souvent par manque de temps et aussi parce que je suis faible et donc souvent tenter par les nouveautés.
Le challenge un an/un genre m’a donc permis de sortir ce tome-ci de ma Pal plus d’un an après la sortie du tome précédent.
L’histoire.
Nos deux héros Anna et Charles vont devoir faire face à de nombreux loups-garous qui n’ont pas spécialement envie de se montrer au monde entier. Pour garantir la sécurité de chacun, Dana, une fae, va être le garde chiot de cette conférence.
Si j’ai eu du mal, au début, à rentrer dans l’histoire à cause de mes oublis du premier tome, je me suis laissée emporter à partir du moment où ce tome est devenu plus indépendant. J’ai été séduite par la façon dont l’auteure a mêlé sa mythologie aux légendes de la Bête du Gévaudan et des chevaliers de la table ronde et d’Arthur.
Les personnages.
Anna est une jeune femme étonnante. Malgré tout ce qu’elle a vécu, elle fait tout pour faire face. On ne croise que très peu son côté louve mais cela ne m’a pas posé de problème. Voilà un personnage que j’apprécie beaucoup.
Charles est protecteur mais sait aussi quand il faut laisser les autres se débrouiller par eux-mêmes. Une belle qualité. Par contre, il me donne un peu l’impression d’être schizophrène (et en plus il est encouragé par Anna) avec sa façon de s’adresser au loup qui en lui : frère loup. Cette seconde partie de Charles est elle aussi très protectrice et a beaucoup plus de mal à laisser Anna se débrouiller seule lorsque cela est nécessaire.
En bref.
Un second tome agréable à lire. J’ai ainsi pu rencontrer la terrible bête du Gévaudan et le roi Arthur. Ce mélange de mythologie est vraiment bien mener ce qui a rendu la lecture intéressante.

D'autres avis :



    Vous l’avez lu ?
Vous en avez pensé quoi ?


Aucun commentaire:

Publier un commentaire