mercredi 2 avril 2014

L'insigne du boiteux



Livre lu dans le cadre d’un service presse avec les éditions La Bourdonnaye.

Résumé :
Un assassin, qui se fait appeler le Prince, exécute des mères de famille sous les yeux horrifiés de leurs jeunes fils âgés de 7 ans. Opérant à l’arme blanche avec une rare sauvagerie, le meurtrier taille ses victimes en lanières. Telle est la punition qu’il inflige. Mais qui punit-il ? Et de quoi ?
Pour répondre à ces deux questions fondamentales, le commandant Falier s’adjoint les services du professeur Bareuil, spécialiste des crimes rituels, « retraité » de la Sorbonne, et de Jeanne Lumet, qui fut sa plus brillante élève. Or la jeune femme est mère d’un petit garçon de 7 ans. Détail qui n’échappera sans doute pas au Prince…

Première phrase :
« Chloé sort énervée du Slow Club. »

Nombre de pages :
La Bourdonnaye : 195 pages.

Auteur :

Mon avis :
Pourquoi ce livre ?
Les éditions de la Bourdonnaye m’ont proposé de découvrir ce roman suspense. Le résumé accrocheur m’a encouragé à tenter l’aventure.
L’histoire.
D’étranges et sanglants meurtres ont lieu dans la banlieue parisienne. Le commandant Falier fait appel à des experts en crimes rituels afin de résoudre cette enquête.
Le suspense est présent du début à la fin. On se laisse happer par l’histoire avec l’envie de savoir qui est le suspect. Une petite déception quant au fait qu’il me parait impossible pour le lecteur de découvrir le coupable ni même de trouver un indice. La résolution n’arrive pas comme un cheveu sur la soupe car elle est expliquée mais c’est dommage. J’aime bien pouvoir mener l’enquête en même temps que les personnages.
Les personnages.
Ce roman est principalement centré sur l’histoire. De ce fait, on ne sait que très peu de choses sur les personnages hormis ce qui est nécessaire à la compréhension de l’enquête. Ainsi, je ne me suis pas spécialement attachée aux personnages. J’aurais aimé en apprendre plus sur eux mais d’un autre côté pendant ma lecture ce n’était pas mon besoin premier, j’étais trop absorbée par le fait de deviner qui était le Prince.
Le style de l’auteur.
Dès les premières pages, j’ai été charmée par le style de l’auteur. Je ne sais pas trop comment le décrire mais j’ai adoré sa façon d’écrire, de mélanger le langage courant avec des termes plus soutenus. Et puis, sa façon de faire monter le suspense, d’amener le lecteur et les personnages à se poser des questions sur le Prince. Un vrai délice.
En bref.
Une lecture suspense vraiment très agréable à lire. Tous les ingrédients pour passer un bon moment livresque sont réunis dans ce petit roman.

D'autres avis :



  Vous l’avez lu ?
Vous en avez pensé quoi ?

3 commentaires:

  1. Comme dit sur ton suivi, je ne connaissais pas du tout mais ça semble prenant comme thriller !

    RépondreSupprimer
  2. Le résumé est assez glauque :-S

    RépondreSupprimer