samedi 12 mars 2011

La consolante


Livre dédicacé par l’auteur lorsqu’elle est venue à la librairie Labbé à Blois (41).


Résumé :
Charles Balanda, architecte à Paris, a tout pour être heureux, mais il reçoit une lettre lui annonçant la mort d’Anouk, une femme qu’il a connue quand il était enfant. Cette nouvelle l’affecte plus qu’il n’y pensait car ressurgit alors toute sa vie passée.

Première phrase :
« Il se tenait toujours à l'écart. »

Genre :
Contemporain.

Nombre de pages :
Le Dilettante : 637 pages.

Auteur :

Mon avis :
Un début long, ennuyant, parfois incompréhensible. On a limite envie d'abandonner la lecture. Anna Gavalda nous surprend toujours agréablement, alors on continue pour voir quand arrive la surprise. Cette fois, on attend longtemps le moment où l'on n'aura plus envie de quitter le roman. Mais une fois qu'on y est, on ne peut plus s'arrêter. Encore un bémol, beaucoup d'anglais au milieu des phrases (parfois même des phrases entières) ce qui rend parfois difficile la compréhension.
A lire mais sans urgence.

D'autres avis :

Vous l’avez lu ?
Vous en avez pensé quoi ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Enregistrer un commentaire